Coups de coeur et Cie


Je fais un rêve…

…où chacun prendrait le temps de vivre ces quelques minutes de tendresse et de nostalgie……

« …te raconter enfin qu’il faut aimer la vie, l’aimer même si… »

Image de prévisualisation YouTube

(29 Février 2012)


Il est encore temps…

… de souhaiter à chacun, en ce symbolique dernier jour,

toute cette année durant  de ne vivre que  d’amour

de respirer la vie comme un grand  champs de fleurs

et de garder ses  parfums comme  autant de  Bonheurs…

Image de prévisualisation YouTube

Heureuse année 2012 !



Nuit Magique !

sapindavant.jpg
….Il était une fois, une petite fille qu’on appelait « ronde comme trois pommes », on la surnommait  ainsi car elle avait les joues roses et joufflues et de plus pour son âge, la gamine n’était pas très grande. Elle contemplait, le regard illuminé, l’immense sapin trônant sur la place enneigée. Place que l’on disait, d’ailleurs, être la plus belle du pays. L’arbre, roi du moment, avait revêtu pour les fêtes un manteau de lumière tout spécialement crée pour lui. De petites loupiotes multicolores dessinaient parfaitement sa silhouette, de pétillantes étincelles de lumières surgissaient ça et là, balançant à un rythme effréné notre regard de branche en branche. Et enfin d’interminables guirlandes d’étoiles s’entrelaçaient sans fin semblant vouloir dépasser la cime de l’arbre pour atteindre le ciel.

Une féerie  qu’étrangement peu de gens remarquait en cette veille de Noël. Seul,un vieil homme, à la barbe blanche, assis sur un banc, a peine plus loin,  observait silencieux l’enfant qui s’émerveillait.Chaque jour l’homme était au même endroit, et chaque jour il voyait la petite. Elle arrivait en courant s’arrêtait  à un endroit précis puis admirait l’arbre en marmonnant quelques mots. Elle repartait sautillant, le sourire aux lèvres et les yeux pétillants.

Après une semaine de ce curieux manège, l’homme intrigué guettait avec impatience la petite fille. Lorsqu’ il la vit surgir au coin de la rue, il s’approcha et osa questionner l’enfant: « Bonjour mademoiselle, dis moi…. est-ce que c’est au Père Noël que chaque jour tu viens parler ? » d’une petite voix mais d’un ton assuré elle répondit;

« Le père Noël ? ….Oh non monsieur, je sais qu’il n’existe pas. Mais  l’espoir, lui existe et je me sers de tout ce  qui m’est offert et de ce qu’il y a de plus beau  pour rêver en éspèrant  qu’un jour mes souhaits puissent se réaliser. Et vous, vous croyez au Père Noël Monsieur ?  » Juste avant de tourner les talons,  la petite reçue pour toute réponse un magnifique sourire du grand-père ….

 

Quelles que soient les raisons pour lesquelles Noël est un moment précieux pour nous…. »Celui qui n’a pas Noël dans le coeur ne le trouvera jamais au pied d’un arbre  » ( Roy Lemon Smith)

Joyeux Noël à tous !!


Dernier souffle pour la seule grande dame…

tlchargement.jpg

J’ai eu l’immense honneur de rencontrer cette adorable personne…
Que mes pensées les plus douces l’accompagnent…

« La mélancolie est le bonheur d’être triste »
Victor Hugo


40 ans…

index.jpg

Quarante ans, quarante ans, mais c’est le bout du monde !
Je me suis dit cela, c’était à peine hier,
Et voilà qu’aujourd’hui c’est question de secondes…
Quarante ans, pas déjà… Sinon à quoi ça sert
D’avoir eu dix-huit ans, des cerises à l’oreille
Et des fleurs aux cheveux, d’avoir tout espéré ?
L’amour à lui tout seul était une merveille,
Et puis le temps passait, dont je n’ai rien gardé.

Quarante ans, quarante ans, c’est presque ridicule…
Je n’ai rien fait du tout, sinon quelques erreurs.
L’innocent que j’étais, je le vois qui recule.
Il peut bien s’en aller, je le connais par coeur,
Je le connais déjà depuis quarante années,
De face et de profil, en noir et en couleur,
Et ses anges gardiens, et ses âmes damnées,
Je sais ce qui l’enchante et qui lui fait peur…

Quarante ans, quarante ans, non ce n’est pas possible,
Pas aujourd’hui, demain, une semaine ou deux…
Hier on me traitait encore d’enfant terrible !
Comment aurais-je fait pour être déjà vieux ?
Quarante ans, oui, déjà… C’est beaucoup pour mon âge.
Pauvre petit jeune homme, on a des cheveux gris,
On est un peu morose, on va devenir sage,
On n’a pas fait grand chose et l’on n’a rien compris…

quarante ans passés, la jeunesse commence,
Je vais me répéter ces mots-là tous les jours,
Je vais déambuler en pleine adolescence,
Perdre mes illusions, réinventer l’amour…
Quarante ans, quarante ans, c’est l’âge du bonheur,
Pour l’homme que je suis, c’est l’âge des victoires,
Et j’ai tout ce qu’il faut pour faire un beau vainqueur,
Mais… déjà quarante ans, je n’ose pas y croire.

Bernard Dimey.

(27/10/2011)


123456...14

Un coup de dés... |
nabil |
Vigne et cheval |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | c mina3
| Justina Angebury
| Réservation 2010 - Furet / ...