Coups de coeur et Cie


La rose au coeur…

« Un dictateur n’a pas de concurrent à sa taille tant que le peuple ne relève pas le défi. » Cette citation de François Mitterand prend toute sa dimension, aujourd’hui plus que jamais.

images.jpg

J’aime avec une profonde admiration, nullement déguisée, le regard de cet homme, au sens propre comme au figuré. L’ambition saine qu’il traduisait en regardant toujours loin et droit devant lui. Contrairement aux politiques qui sévissent aujourd’hui, le pouvoir ne semblait pour lui qu’un simple moyen d’être au service des autres et de parvenir à changer le monde  . Mr François Mitterand, restera pour moi un architecte de l’histoire, un bâtisseur audacieux de l’avenir, un génie de la diplomatie… En ce jour anniversaire de sa prise de pouvoir, à jamais gravée dans ma mémoire, j’entends presque ce grand chef d’état nous murmurer ce  poème de Charles Péguy, fervent militant socialiste, qu’il aimait particulièrement…

 

LA MORT N’EST RIEN…

La mort n’est rien, je suis simplement passé dans la pièce à côté.
Je suis moi, vous êtes vous.
Ce que nous étions les uns pour les autres,
nous le sommes toujours.
Donnez-moi le nom que vous m’avez toujours donné,
Parlez-moi comme vous l’avez toujours fait,
N’employez pas un ton solennel ou triste,
Continuez à rire de ce qui nous faisait rire ensemble,
Priez, souriez, pensez à moi,
Que mon nom soit prononcé comme il l’a toujours été,
Sans emphase d’aucune sorte, sans trace d’ombre,
La vie signifie tout ce qu’elle a toujours signifié,
Elle est ce qu’elle a toujours été.
Le fil n’est pas coupé,
Simplement parce que je suis hors de votre vue.
Je vous attends. Je ne suis pas loin.
Juste de l’autre côté du chemin.
Vous voyez : tout est bien.

Charles Péguy

(10/05/2011)


Un coup de dés... |
nabil |
Vigne et cheval |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | c mina3
| Justina Angebury
| Réservation 2010 - Furet / ...