Coups de coeur et Cie


  • Accueil
  • > Archives pour décembre 2010

Le jour où…

charlie.jpg

… je me suis aimé pour de vrai, j’ai compris qu’en toutes circonstances, J’étais à la bonne place, au bon moment. Et, alors, j’ai pu me relaxer. Aujourd’hui je sais que ça s’appelle…

Estime de soi.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai pu percevoir que mon anxiété et ma souffrance émotionnelle, n’était rien d’autre qu’un signal quand je vais contre mes convictions.
Aujourd’hui je sais que ça s’appelle…

Authenticité.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai cessé de vouloir une vie différente et j’ai commencé à voir que tout ce qui m’arrive, contribue à ma croissance personnelle.
Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle…

Maturité.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai commencé à percevoir l’abus dans le fait de forcer une situation, ou une personne, dans le seul but d’obtenir ce que je veux, sachant très bien que ni la personne ni moi-même ne sommes prêts et que ce n’est pas le moment…
Aujourd’hui je sais que ça s’appelle…

Respect.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai commencé à me libérer de tout ce qui ne m’était pas salutaire … Personnes, situations, tout ce qui baissait mon énergie.
Au début, ma raison appelait ça de l’égoïsme.
Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle…

Amour Propre.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai cessé d’avoir peur du temps libre et j’ai arrêté de faire de grands plans , j’ai abandonné les Méga-projets du futur.
Aujourd’hui, je fais ce qui est correct, ce que j’aime, quand ça me plait et à mon rythme.
Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle…

Simplicité.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai cessé de chercher à toujours avoir raison, et me suis rendu compte de toutes les fois où je me suis trompé.
Aujourd’hui j’ai découvert l’…

Humilité.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai cessé de revivre le passé et de me préoccuper de l’avenir.
Aujourd’hui, je vis au présent, là où toute la vie se passe.
Aujourd’hui, je vis une seule journée à la fois.
Et ça s’appelle…

Plénitude.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai compris que ma tête pouvait me tromper et me décevoir. Mais si je la mets au service de mon coeur, elle devient un allié très précieux.
Tout ceci est ….

savoir vivre.

“ Nous ne devons pas avoir peur de nous confronter……Du chaos naissent les étoiles. ”

(Charlie Chaplin)

 

Ce magnifique texte à quelques jours des bonnes résolutions (y en aurait-il de mauvaises ??). Pardonnez-moi une audace, celle d’y rajouter…

« Le jour où je me suis aimé pour de vrai, j’ai cessé de ne penser qu’à moi. J’ai ouvert mes yeux et mon coeur. J’ai éprouvé du plaisir à donner autant qu’à recevoir . Cette émotion, ce sentiment qui nourrit et fait grandir à chaque échange, aujourd’hui je sais que ça s’appelle de…l’Amour. »

 

(27/12/2010)


Fait D’hiver ou…

…Fait Divers

sansabris.jpg

Le froid et l’exclusion font deux nouvelles victimes en France

Deux sans-abri ont été retrouvés morts lundi, probablement de froid, l’un au Pavillons-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis, l’autre à Dunkerque.

Ci-dessus l’article qualifié de « Fait divers » que j’ai découvert, aujourd’hui, sur la page d’accueil de mon fournisseur internet.

Savez-vous la définition exacte de Fait Divers ?

« Evènement d’importance secondaire »

(6/12/2010)


C’était un 3 décembre…

« Il ne faut écrire qu’au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l’encre un morceau de ta chair reste dans l’encrier » (Léon Tolstoï)

« Quelle que soit la chose qu’on veut dire, il n’y a qu’un mot pour l’exprimer, qu’un verbe pour l’animer et qu’un adjectif pour la qualifier » (Guy de Maupassant)

plume.jpg

« Ecrire,  c’est aussi ne pas parler. C’est se taire. C’est hurler sans bruit »             (Marguerite Duras)

« Tout le talent d’écrire ne consiste après tout que dans le choix des mots »        (Gustave Flaubert)

 

La belle aventure a pris une place inattendue . Les mots à fleur de peau revendiquent désormais le droit à la parole et se couchent parfois effrontément  sous mes doigts. Les mots s’alignent,  se lient, se conjuguent jusqu’à faire frissonner les émotions , l’instant  se  fait alors plus précieux… les doux billets se suivent et me donnent une curieuse envie de  poster encore et encore… d’autres billets doux…pour peut-être, je n’ose l’imaginer, partager un petit quelque chose, même trois fois rien, avec vous….

(3/12/2010)


Un coup de dés... |
nabil |
Vigne et cheval |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | c mina3
| Justina Angebury
| Réservation 2010 - Furet / ...