Coups de coeur et Cie


  • Accueil
  • > Archives pour janvier 2010

Les enfants de Louxor

J’aurai tellement aimé écrire ce sublime texte…il me ressemble parfois…je ne peux que vous l’offrir en partage…

img13.jpg

Quand je sens, certains soirs, ma vie qui s’effiloche
Et qu’un vol de vautours s’agite autour de moi,
Pour garder mon sang froid, je tâte dans ma poche
Un caillou ramassé dans la Vallée des Rois.
Si je mourrais demain, j’aurais dans la mémoire
L’impeccable dessin d’un sarcophage d’or
Et pour m’accompagner au long des rives noires
Le sourire éclatant des enfants de Louxor.

À l’intérieur de soi, je sais qu’il faut descendre
À pas lents, dans le noir et sans lâcher le fil,
Calme et silencieux, sans chercher à comprendre,
Au rythme des bateaux qui glissent sur le Nil,
C’est vrai, la vie n’est rien, le songe est trop rapide,
On s’aime, on se déchire, on se montre les dents,
J’aurais aimé pourtant bâtir ma Pyramide
Et que tous mes amis puissent dormir dedans.

Combien de papyrus enroulés dans ma tête
Ne verront pas le jour… ou seront oubliés
Aussi vite que moi?… Ma légende s’apprête,
Je suis comme un désert qu’on aurait mal fouillé.
Si je mourais demain, je n’aurais plus la crainte
Ni du bec du vautour ni de l’oeil du cobra.
Ils ont régné sur tant de dynasties éteintes…
Et le temps, comme un fleuve, à la force des bras…

Les enfants de Louxor ont quatre millénaires,
Ils dansent sur les murs et toujours de profil,
Mais savent sans effort se dégager des pierres
À l’heure où le soleil se couche sur le Nil.
Je pense m’en aller sans que nul ne remarque
Ni le bien ni le mal que l’on dira de moi
Mais je déposerai tout au fond de ma barque
Le caillou ramassé dans la Vallée des Rois.


Un peuple agonise…

 

761petitefillecaphaitienh040337l.jpg

J’ai lu , en début de semaine, dans un quotidien local en gros titre « Paris s’inquiète de la disparition de 30 ressortissants français » alors que l’OMS annonçait de son coté au moins 50 000 victimes en Haïti… (plus de 100 000 aujourd’hui). Les écrits de ce journaliste soulignaient avec légitimité la douleur et l’angoisse des familles de nos concitoyens.  Continuant à lire cet article, j’attendais inévitablement un mot voire deux relatant le désespoir  et la souffrance vécus sur place par les familles Haïtiennes…RIEN………..deux poids……….. deux mesures………..deux continents…..  deux catastrophes ?  deux traumatismes ?

NON, un seul chaos et un même cauchemar!!!    A croire que certaines Nations veulent s’allouer la triste gloire de celle qui comptera le plus grand nombre de victimes. Mais toutes les vies n’ont-elles pas la même valeur ???  Un peuple est en train de vivre la plus grande catastrophe de ces dernières décennies avec des conséquences sanitaires dramatiques, des pertes humaines considérables et des souffrances dépassant celles imaginées dans le pire des enfer !!!

Ce qui m’insupporte c’est que ce journaliste ai pu le temps d’un article (sans en avoir eu l’intention, je lui accorde le bénéfice du doute) « oublié », et par la même occasion relativisé, quelques 50 000 victimes et leurs proches.Son devoir de journaliste, me semble-t-il, lui impose de toujours replacer les éléments d’informations décrites dans leurs contextes…non ? Peut-être ai-je mal interprété ses intentions….. mais le fait même que je me pose cette question implique une réflexion.


Loin d’être un coup de coeur, ce modeste article est là pour n’oublier aucune des victimes.    Que pour  chacune d’entre elles, quelle que soit sa couleur, sa condition sociale ou sa nationalité, le temps de ces quelques mots soit un instant profond de respect et de recueillement leur étant destiné.

(23/01/2010)


En spéciale dédicace …

…cette  magnifique chanson,

parce qu’avec un peu de poésie et beaucoup de douceur….

tout peut se dire et faire chavirer le  coeur…

Image de prévisualisation YouTube

(21/01/2010)


J’en voeux !!!

Je vous souhaite à toutes et tous une belle et heureuse

année 2010

 Je vous dédie cette tendresse indispensable

Image de prévisualisation YouTube

bourvilgendarme.jpg

Moins connu pour son talent de chanteur,

Bourvil nous a laissé un répertoire impressionnant

faisant voyager celui qui l’écoute du rire aux larmes.

(02/01/2010)


Un coup de dés... |
nabil |
Vigne et cheval |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | c mina3
| Justina Angebury
| Réservation 2010 - Furet / ...